Sélectionner une page

la ferme, une leçon de sagesse..

Début décembre 2016, nous commencions notre stage à la ferme.
Les chèvres ont la réputation d’être des animaux attachants, ça se confirme.
Cependant, loin de l’image bucolique que cela peut être, le travail à la ferme invite à une vraie sagesse : celle de l’instant présent, de l’humilité, de la sérénité, du travail bien fait. Pas d’angoisse quant à sa pitance de demain, l’animal accueille l’instant. Tout simplement. Quant à nous, tout crottés, il ne nous reste que l’humilité, celle qui rend léger.. Jour après jour, nous réalisons des tâches répétitives : pailler, nourrir, soigner. Ces gestes ritualisés incitent à un détachement serein, presque méditatif. Tout juste troublé parfois par un éclat de rire lorsque nous surprenons une chèvre nous fixer, perchée sur ses pattes arrières, adossée à la barrière, curieuse de nous ! Oui, travailler au contact des animaux, c’est aussi éprouver de la gratitude vis-à-vis de cet être vivant qui nous fait vivre et qui se donne, si généreusement.

phainetai.. phaineu-qwè ?

                                                                                                                                                                                                                    Une petite explication sur la signification de “phainetai” s’impose :
l’origine du mot est grecque (ϕαίνεται) et renvoie à l’action de “faire apparaître” (pour une explication plus détaillée étymologiquement, voir par ici). Tout comme le soleil fait apparaître la montagne, notre “ambition” dans la vie est de faire apparaître quelque chose : un peu de beauté, une autre vision des choses, une ressource cachée, une ferme dans sa montagne.. Voilà pourquoi nous avons adopté ce nom !